Retour à nos actualités

Véhicules Essence vs Électrique

Partager cette page

 

La tendance actuelle chez les constructeurs de véhicules électriques est d’éviter la transmission à boîte de vitesses classique au profit d’une transmission plus simple et plus légère.

Contrairement aux véhicules à carburant, les véhicules électriques n’ont plus besoin de boîte de transmission.

Le moteur électrique, plus équilibré qu’un moteur à combustion interne standard (ICE), ne nécessite pas d’engrenages pour réguler mécaniquement la vitesse maximale sécuritaire.

Dans un véhicule classique, l’ICE a besoin d’une boîte de vitesses pour le maintenir dans son régime optimal compte tenu de la puissance, du couple et de l’efficacité.

Dans un véhicule électrique, cependant, le moteur électrique peut être utilisé en toute sécurité jusqu’à 10.000 RPM ou plus sans perdre son efficacité énergétique, ni son rendement.

Pour exemple, Tesla Motors a envisagé des transmissions à plusieurs vitesses pour le Tesla Roadster, mais les a finalement rejetées. Personne ne doute de l'efficacité de la transmission à une vitesse en termes de puissance et d'efficacité, et notamment celle des Teslas, principaux véhicules électriques sur le marché.

Maintenant, avec l'introduction de puissants véhicules électriques hybrides rechargeables (PHEV), tels que les Audi PHEV Audi E-Tron et S Panamera S E, les transmissions à plusieurs vitesses sont à nouveau débattues.

L’Audi E-Tron PHEV, par exemple, utilisant une transmission à plusieurs vitesses, peut atteindre une vitesse maximale de 80 km / h avec une batterie seule et une autonomie pouvant atteindre 31 km. Il ne peut le faire que grâce à sa transmission à plusieurs vitesses qui, malgré son poids et sa complexité, rend plus efficace la partie véhicules électriques (VE).

La plupart des véhicules électriques hybrides (VEH) et des véhicules électriques hybrides rechargeables sur le marché utilisent des transmissions à une vitesse ou des transmissions à vitesse constante (CVT), voire aucune transmission, telle que la transmission directe du Volkswagen E-Bora. L'incursion de grandes entreprises comme Audi dans les transmissions à vitesses multiples PHEV pourrait-elle encourager d'autres constructeurs à les envisager pour leurs véhicules électriques et leurs véhicules hybrides ?